Les Martyrs de Pozuelo…

 

 

---

 

 

 

La lettre de ce 06 décembre 2011 du P. Louis Lougen, Supérieur général des Oblats de Marie Immaculée  est un vibrant Magnificat pour cette Béatification des Martyrs d’Espagne qui va être célébrée le 17 décembre prochain dans la cathédrale de Madrid.  

 

Qui sont ces 22 religieux sinon des Oblats comme bien d’autres qui vivent jour après jour la fidélité à leurs voeux ?  Sauf qu’ils ont vécue dans les années « 1936-1939  si « sanglantes et douloureuses pour l'Église d' Espagne »…

 

Que s’est-il donc passé à Pozuelo ? Depuis 1929, les Oblats de Marie Immaculée sont établis dans le quartier de la gare. Et voici qu’un jour  leur apostolat inquiète sérieusement socialistes, communistes, syndicalistes, et autres laïcs radicaux. Une inquiétude qui ne va pas tarder à les pousser à l’action. 

 

Tout commence le 20 juillet 1936 par des manifestations et de violents incendies qui ravagent églises et couvents.  Sans autre forme de procès, 38 Oblats sont faits prisonniers.    À partir du 22 juillet, « sans interrogatoire, sans accusation, sans jugement, sans défense », les exécutions de 22 Martyrs vont se suivre pour se terminer le 28 novembre.

 

Nul besoin d’épiloguer sur les angoisses de toutes sortes qu’ont vécues ces hommes dont le seul crime a été de demeurer fidèles à leur vocation !  (Peut-être se souvenir de ce beau film « Des dieux et des hommes », qui fait  si magistralement revivre le calvaire des moines de Thibirine…)

 

Oui, le P. Louis Lougen a raison d’ajouter : « Saint Eugène est tout sourire pour cette célébration. » Et nous tous, membres de la grande famille mazenodienne souscrivons  de tout cœur « à la fierté et à la joie » du Supérieur général et de l’Église tout entière.

---

 

NB : Les écrits du Postulateur général, le P. Joaquin Martinez Vego, o.m.i. ont inspiré ce texte.

--

Denyse Mostert, Trois-Rivières  Partenaire Oblate en mission - Province Notre-Dame-du-Cap  10-12-2011