Jésus celui qui appelle,

et qui envoie...

 

                                      

 

 

Ton expérience

 

Aujourd'hui, hier, cette semaine, as-tu entendu des appels ? As-tu été interpellé ? As-tu répondu ? Comment ? Pourquoi ? Réfléchis sur ces appels qui ont pu déranger, influencer ou orienter ton être et ton agir...

 

Jésus appelle

 

L'ensemble de l'Évangile est à prendre comme un grand appel du Seigneur Jésus adressé à l'humanité entière: invitation au Royaume, à la joie des noces; appel à venir à Lui, à marcher à sa suite et à témoigner de Lui. Appel qu'il fait entendre à chacun de nous aussi, si nous savons reconnaître Sa voix.

Il est impressionnant de constater que les quatre évangélistes insistent sur le premier appel lancé par Jean-Baptiste, puis par Jésus lui-même au seuil de l'Évangile: «Changez vos coeurs et croyez à la Bonne Nouvelle»: le Royaume est là... Et Jésus passera son existence terrestre à appeler à lui des disciples, des hommes et des femmes qu'il rencontra sur sa route. Entends-tu sa voix au fond de ton cœur ?

 

Venez à moi

 

De même que la Parole de Dieu a fait sortir le monde du néant, la Parole de Jésus nous fait exister, nous libère et nous comble de joie et de paix. L'attitude première de Jésus a été et demeure une attitude d'appel: VENEZ À MOI (Mt 11,28-29)

 

Que signifie pour toi: « aller à Jésus »? (distraction, évasion, écoute attentive...)


Sais-tu prendre le temps d'aller à Jésus, sais-tu prendre du temps pour l'écouter t'appeler, te parler de son Père et de son amour, de toi-même et de ta vocation, du monde et de sa beauté ?

 

Jésus envoie

Si Jésus appelle tous les hommes, IL ENVOIE SES DISCIPLES leur transmettre ses appels. La vocation du disciple n'est pas une vocation au repos, elle est en même temps MISSION «pour que le monde croie»: les siens ne sont pas destinés à former un petit club d'initiés où l'on s'aimerait bien: il les envoie en plein monde « comme des brebis au milieu des loups ».

 

Dès les débuts, Jésus choisit des compagnons «pour être avec lui et pour les envoyer prêcher» (Mc 3,14); nous voyons le Seigneur envoyer ainsi non seulement les Douze, mais aussi d'autres disciples (Lc 10,1-9).

 

À qui s'adressent ces envoyés ?

 

Après la résurrection, c'est à tous les hommes qu'il enverra ses Apôtres, son Église, jusqu'aux extrémités de la terre (Ac 1,8).

 

La consigne du Seigneur ressuscité est précise: «Vous serez mes témoins. Il s'agit donc de rendre témoignage à la personne de Jésus. Ce témoignage se réalisera à la fois par l'annonce de l'Évangile et aussi par le témoignage de la vie chrétienne des croyants (Mt 5,14-16).

 

Chacun de nous est envoyé à ses frères par le Christ; les missions sont différentes, mais il s'agit toujours de rendre témoignage au Christ et à l'Évangile; les exigences de cette mission ne sont pas les mêmes pour tous mais l'appel à être, là où nous sommes, la «lumière du monde», à témoigner de l'amour de Jésus, est le même pour tous. À chacun de l'entendre, de l'accueillir dans la joie et d'essayer d'y répondre dans la fidélité.

 

Concrètement, aujourd'hui même...

     Vers qui es-tu envoyé ? Envoyé pour quoi ?

           Tu veux faire quelque chose de spécial ?

  

Eh toi, qu'est-ce qui t'amène à penser à ton avenir ? À ta vocation ? On dit que le plus grand défi d'une vie, c'est de réaliser son idéal. Le plus long des voyages commence aussi par un simple pas.

 

Si, à travers ton quotidien, un désir de générosité, de solidarité et de service pour tes semblables émerge de ton coeur, c'est bon signe. Mais tu veux davantage, n'est-ce pas ? Non seulement réussir dans la vie mais aussi réussir ta vie! Si ta capacité d'aimer demande à être libérée radicalement, c'est que l'appel de Dieu veut se réaliser en toi.

Tu veux faire quelque chose de spécial de ta vie ?...

     Quelque chose de différent ?

 

« Gravir la montagne de Dieu »

 

Sur la montagne de Dieu, à l'Horeb, Moïse reçut sa mission. Sur la montagne, le jour de l'Ascension du Seigneur, les apôtres reçoivent leur mission.

 

Pour répondre à l'appel du Seigneur, tu n'es pas obligé d'aller dans la nature gravir une montagne. Mais celle que tu peux gravir pour la «vaincre», est celle faite de préjugés envers l'Église, la foi, la vie consacrée, le sacerdoce; celle faite aussi de crainte, de peur, de «qu'est-ce qu'on va penser de moi»; celle qui est faite aussi de doutes, d'incertitudes.

 

« Ne reste pas seul à vivre cet appel au fond de toi ». D'autres aussi se sentent interpellés par le Seigneur au fond de leur coeur et ont le goût de partager.

 

Viens partager avec nous !

 

Roger Gruber